Parenting

Donner du pouvoir à votre enfant timide : guide destiné aux parents pour développer ses compétences sociales

Donner du pouvoir aux enfants timides
Libérez le potentiel social de votre enfant timide avec notre guide complet. De la compréhension de l'introversion aux conseils spécifiques à l'âge, apprenez à développer les compétences sociales et à renforcer la confiance de votre enfant. Parfait pour les parents en quête de conseils pratiques.

J'étais une enfant très timide et je me souviens encore très bien de mon premier jour à la maternelle, même si cela fait des décennies. Avant cela, je ne me souviens pas avoir joué avec des enfants autres que mes frères et sœurs. Mon école n'avait pas d'école maternelle et je vivais dans une petite ville rurale où aucun autre enfant ne vivait à côté.

Ce premier jour à la maternelle, même si je ne connaissais pas les mots, je me sentais extrêmement timide et mal à l'aise. Je n'ai dit un mot à personne et j'ai joué dans le coin jusqu'à ce qu'une fille extravertie s'approche de moi et me demande si je voulais jouer. J'ai accepté avec gratitude et elle est devenue ma meilleure amie jusqu'à ce qu'elle déménage à la fin de la huitième année.

Lorsque je suis devenu parent, je me suis donné pour priorité d’aider mes jeunes enfants, qui montraient déjà des signes de timidité, à apprendre à se sentir à l’aise dans la socialisation. Nous y avons donc travaillé au fil des années, et même s'ils peuvent tous les deux montrer des signes de timidité dans certaines situations, ma fille a été choisie comme représentante du retour de sa classe de lycée l'année dernière, et mon fils a juste réussi à faire un chiffre stupéfiant. d'amis lors de sa première semaine à l'université. Voici quelques-uns de mes meilleurs conseils pour aider votre enfant introverti à devenir plus social.

Expliquez que tout le monde est différent

Je me souviens de ne pas avoir compris comment ma nouvelle amie de maternelle et d'autres comme elle dans notre classe se sentaient à l'aise pour parler à des gens qu'ils ne connaissaient pas. J’étais probablement le plus timide de ma classe et, parfois, j’avais l’impression que quelque chose n’allait pas chez moi. Cela peut aider votre enfant s’il comprend que d’autres enfants – et même des adultes – ressentent la même chose qu’eux.

Faites remarquer que personne d’autre ne remarque leur timidité

Lorsque vous êtes un enfant timide, vous avez l'impression que tout le monde vous regarde, remarque votre inconfort et vous juge pour cela. En grandissant, vous réalisez que ce n’est pas du tout vrai : la plupart des enfants sont bien trop impliqués dans leur propre monde pour prêter attention à ce que ressent ou pense un autre enfant.

Je rappelais constamment à mes enfants que même lorsqu'ils se sentaient mal à l'aise et embarrassés dans des situations sociales, il était presque certain que les autres enfants ne s'en rendaient pas compte. Cela peut être un soulagement incroyable et rendre votre enfant moins gêné.

Réalisez que c'est une compétence qui doit être pratiquée

Il est utile d'expliquer à votre enfant qu'être social peut demander de la pratique et ne semble pas aussi naturel pour certains enfants que pour d'autres. Mes enfants faisaient tous deux partie du groupe de l’école et j’ai souligné à quel point il était difficile pour eux de maîtriser une chanson simple au début. Avec beaucoup de pratique, ils ont pu commencer à jouer avec plus de confiance, et il n'a pas fallu longtemps pour que jouer de leurs instruments leur paraisse complètement naturel. Être social peut ressentir la même chose : une fois que vous commencez à le faire, vous vous sentez plus à l'aise.

Pour aider mes enfants à surmonter l’anxiété qu’une personne peut ressentir en s’exposant émotionnellement, je leur ai souvent demandé de réfléchir aux pires scénarios. Ainsi, par exemple, s'ils demandaient à un

Une connaissance s'ils voulaient venir chez nous et jouer au basket avec eux dans notre allée et qu'ils étaient stressés à ce sujet, quel est le pire des cas qui pourrait arriver ? Le fait que l’enfant leur dise non était généralement le pire des cas que nous puissions imaginer. Mais la meilleure chose qui puisse arriver serait de se trouver un nouvel ami. Cela valait toujours le risque de se voir dire non.

Concentrez-vous sur les petites améliorations

Quand mes enfants étaient petits et les plus timides, je leur demandais de faire une petite chose pour élargir leur cercle. Cela peut être de sourire à quelqu'un, de demander à quelqu'un de déjeuner avec lui ou de jouer avec quelqu'un de différent à la récréation. Nous nous sommes concentrés sur les petites choses parce qu'elles n'étaient pas aussi effrayantes que les grands gestes. Effectivement, ces petits pas ont fait boule de neige avec le temps et, peu de temps après, ils ont commencé à se sentir plus à l'aise dans les milieux sociaux.

Faites-vous des amis avec d'autres parents

Ce n’est plus le même monde qu’avant. Quand j'étais enfant, les parents n'avaient pas besoin de se connaître pour que leurs enfants deviennent amis et passent du temps ensemble, mais avec les problèmes de sécurité dans le monde d'aujourd'hui, cela a changé. De nombreux parents ne se sentent pas à l'aise à l'idée que leur enfant aille chez un ami à moins de connaître les parents – et c'est compréhensible.

Cela peut être utile si vous essayez de vous lier d'amitié avec les parents des camarades de classe de votre enfant. Vous démontrerez de solides compétences sociales à votre enfant et vous pourrez peut-être aider à organiser des rendez-vous de jeu et des situations sociales qui aideront votre enfant à déployer ses ailes et à se sentir plus à l'aise avec les autres.

Réalisez que vous ne comprenez pas toujours

Lorsque nous avons atteint l’adolescence de mes enfants, certains de mes conseils concernant l’élargissement de leurs cercles sociaux n’ont pas toujours été chaleureusement accueillis par eux. Quand je leur ai suggéré d'envoyer un message à une connaissance sur les réseaux sociaux pour voir s'ils voulaient sortir ensemble, ils m'ont regardé comme si je venais d'annoncer que j'étais un extraterrestre. Ils m’ont tous deux informé que ce genre d’interaction serait considéré comme étrange.

Au début, je pensais qu’ils réagissaient de manière excessive, mais j’ai ensuite pris du recul et pris en compte leur point de vue. J'ai dû admettre que les règles de la vie sociale ont changé depuis que je suis adolescente. J’ai donc respecté leur point de vue chaque fois que je faisais une suggestion à l’ancienne qui, selon eux, ne fonctionnerait pas.

Lorsque vous essayez d'aider votre enfant à surmonter ces défis sociaux, il est préférable de se rappeler qu'il est normal de lui donner des encouragements et des coups de coude doux, mais vous devez éviter de le pousser dans quelque chose qu'il n'est pas encore prêt à gérer. Apprendre à être social peut être un marathon, pas un sprint, et il n'y a rien de mal à cela.

Plus de conseils pour un enfant timide : développer les compétences sociales dans différents groupes d’âge

Naviguer dans le labyrinthe social n’est pas une solution universelle. Ce qui fonctionne pour un enfant peut ne pas fonctionner pour un autre. Ci-dessous nous décomposons enseigner aux enfants les compétences sociales par tranche d'âge.

Tout-petits (1-3 ans)

Apprendre par le jeu

À cet âge, les compétences sociales consistent avant tout à apprendre par le jeu. Encouragez votre tout-petit à partager ses jouets et à se relayer. Les playdates peuvent être un excellent moyen d’introduire ces concepts. N'oubliez pas qu'il n'est jamais trop tôt pour commencer !

enfant timideEnfants d'âge préscolaire (4 à 6 ans)

La magie du « s'il vous plaît » et du « merci »

Les bonnes manières comptent, même pour les plus petits. Apprenez à votre enfant d'âge préscolaire l'importance de dire « s'il vous plaît » et « merci ». Croyez-moi, cela contribue grandement à les rendre plus sympathiques auprès de leurs pairs et des adultes.

Âge scolaire précoce (7-9 ans)

Amitié 101

C’est l’âge où les amitiés commencent à prendre plus de sens. Encouragez votre enfant à inviter des amis pour des rendez-vous de jeu ou des soirées pyjama. Lily adore organiser des goûters, et c'est aussi un succès auprès de ses amis !

Préadolescents (10-12 ans)

L'art de la conversation

Max en est à ce stade où il apprend à tenir une conversation qui va au-delà de la simple discussion sur les jeux vidéo. Encouragez votre préadolescent à discuter de divers sujets, qu'il s'agisse de sports, de livres ou d'actualités. Il s’agit d’élargir ces horizons.

Ados (13-18 ans)

Naviguer dans le labyrinthe des médias sociaux

Ah, les années d'adolescence. Les réseaux sociaux deviennent le nouveau terrain de jeu, et ce n'est pas toujours facile. Apprenez à votre adolescent les choses à faire et à ne pas faire lors des interactions en ligne. Rappelez-leur que les règles de gentillesse et de respect s’appliquent autant en ligne que hors ligne.

Tableau : Activités sociales pour renforcer les compétences sociales de votre enfant

Type d'activité Avantages Groupe d'âge approprié
Dates de lecture Interaction individuelle, partage 3-12 ans
Sports d'équipe Travail d'équipe, communication 5-18 ans
Cours d'art et d'artisanat Créativité, patience, concentration 4-16 ans
Leçons de musique Discipline, expression de soi 5-18 ans
Club de théâtre Confiance, prise de parole en public 7-18 ans
Promenade dans la nature Observation, curiosité Tous ages
Cuisiner ensemble Suivre les instructions, expérience sensorielle 4-18 ans
Jeux de société Stratégie, patience, tour de rôle 4-18 ans
Storytelling Imaginaire, vocabulaire 3-12 ans
Services communautaires Empathie, responsabilité 8-18 ans

Ressources additionnelles

Pour plus d’informations, consultez ces articles et études faisant autorité :

 

Foire aux Questions

Quelle est la différence entre l'introversion et la timidité ?

L'introversion est un trait de personnalité dans lequel une personne préfère la solitude et trouve les interactions sociales épuisantes. La timidité, quant à elle, est un sentiment d’inconfort ou d’appréhension face à des situations sociales. Une personne introvertie n’est pas nécessairement timide.

Comment puis-je aider mon enfant timide à se faire des amis ?

Commencez par encourager les petites interactions sociales, comme dire bonjour ou partager un jouet. Progressez progressivement vers des situations sociales plus complexes, comme des rendez-vous pour jouer ou des activités de groupe.

Est-ce normal que les enfants soient timides ?

Oui, c'est tout à fait normal. De nombreux enfants traversent des phases de timidité, surtout lorsqu'ils sont exposés à de nouvelles situations ou à de nouvelles personnes.

La timidité peut-elle être vaincue ?

Absolument. Avec le soutien, les conseils et la pratique appropriés, un enfant peut apprendre à gérer sa timidité et à devenir plus à l'aise dans un environnement social.

Comment puis-je apprendre à mon enfant à être plus confiant ?

La confiance vient avec la maîtrise. Encouragez votre enfant à participer à des activités qu’il aime et dans lesquelles il est bon. Célébrez leurs réalisations, aussi petites soient-elles, pour renforcer leur estime de soi.

Dois-je forcer mon enfant timide à socialiser ?

Forcer un enfant à participer à des situations sociales peut se retourner contre lui et le rendre plus anxieux. Des encouragements doux sont généralement plus efficaces.

Comment les parents peuvent-ils donner l’exemple d’un bon comportement social ?

Les parents peuvent donner l’exemple d’un bon comportement social en interagissant positivement avec les autres, en faisant preuve d’empathie et en démontrant de bonnes capacités d’écoute.

Quelles sont les bonnes activités sociales pour les enfants ?

Les sports d’équipe, les projets artistiques de groupe et les jeux interactifs sont d’excellents moyens pour les enfants de mettre en pratique leurs compétences sociales.

Comment gérer l’anxiété sociale de mon enfant ?

Consultez un professionnel de la santé pour un diagnostic et un plan de traitement appropriés. La thérapie cognitivo-comportementale (TCC) est souvent recommandée pour traiter l'anxiété sociale.

Où puis-je trouver plus de ressources sur le développement social des enfants ?

Les sites Web d'organisations réputées comme le CDC et le ministère américain de l'Éducation offrent des ressources précieuses. Des livres sur la psychologie de l’enfant et la parentalité peuvent également être utiles.

Shannon Serpette sur LinkedinShannon Serpette sur Twitter

Shannon Serpette est une mère de deux enfants et une journaliste et pigiste primée qui vit dans l'Illinois. Elle passe ses journées à écrire, à passer du temps avec ses enfants et son mari et à pratiquer son passe-temps favori, la détection de métaux, chaque fois qu'elle le peut. Serpette peut être jointe à writerslifeforme@gmail.com


Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment sont traitées les données de vos commentaires..

Sélectionnez une langue

Catégories